lendemain de veille

sur ma table de chevet
un verre
deux pichets
une bouteille
d’eau

sur mon dos
c’est l’hiver
et mes orteils
dépassent

ne coupez pas mes pieds
ne coupez pas mes mains
les monstres croquent même

je me couche
et
ma tête se casse
ma main
me touche

je m’aime.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s