quand je t’aimais (dans tes bras)

flatte mes cheveux
et je glisse en dentelle
et je fonds à répétition

prends-moi pour un chat
prends-moi comme un bébé
dans tes bras de géant
contre ton chest fleuri

et ton chandail de laine
il sent trop bon

regarde dans mes yeux
dis moi que j’suis belle
parle-moi mouton

comme des koalas
j’aimerais qu’on reste collés
qu’on s’embrasse doucement
pendant toute la vie

je t’aime
s(au)mon

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s