histoire # 5 (le gars qui m’a demandé mon numéro)

Tsé quand tu t’attends vraiment pas à quelque chose. Que t’es surpris, comme. Ben ça m’est arrivé l’autre jour. C’tait comme le matin mais un peu presque le midi, sauf que le rush était pas encore arrivé. Mais il fallait se dépêcher à manger avant qu’il arrive parce que c’est le temps de manger pendant qu’il y a pas beaucoup de monde encore. Alors je mangeais à la table quarante qui est en face du couloir de l’entrée pour quand même voir les clients entrer et leur faire un sourire la bouche pleine en appelant la serveuse sur le plancher qui rempli les pichets d’eau ou qui change la musique ou qui fait du café ou qui sert un client, ça c’est normal aussi. Et puis là y’a le client qui était à la table cent soixante. Tout le monde la choisi cette table-là je sais, c’est comme la table cent quinze, celle de monsieur ananas. La table cent soixante elle est hot vu qu’elle est bien éclairée par le soleil de dehors. Donc le client il arrive c’est ce client-là que je servais avant d’avoir été m’asseoir il était normal-beau en tout cas je l’avais pas vraiment remarqué mais lui j’avais un peu pas beaucoup remarqué qu’il me regardait des fois mais tsé ça aurait pu être pour n’importe quoi genre pour me demander un refill de café. Il s’est pointé au cash d’en avant et vu que c’tait mon client j’me suis dit que j’irais même si ça faisait mille fois que je me levais déjà pour n’importe quoi et que mon sandwich bon matin était tiède un peu. Pis là vous savez la suite c’est pas ben excitant j’ai donné le punch dans le titre j’ai juste trouvé ça trop bizarre la manière dont ça s’est passé parce que j’savais vraiment pas que ça se serait produit dans ma journée mais j’aime ça les trucs bizarres. J’ai fait mon sourire de bouche pleine et là il m’a demandé si ça fêtait fort dans le temps des fêtes de mon bord. Je trouvais ça drôle qu’il engage la conversation de même mais tsé moi j’aime ça jaser alors on a jasé. J’me doutait encore de rien parce que j’avais pas vu aucun signe de sa part qui aurait pu me faire croire quoi que ce soit mais j’suis dans la lune souvent. C’est là que le gars m’a demandé mon numéro. Mais moi c’est ça qui m’a surprise je me suis dit hhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaa qu’est-ce que je fais et les cuisiniers qui écoutent à droite les clients qui commencent à arriver à gauche la serveuse veut les clés en arrière et moi qui bégaye qui dit euuuhhh oui en appuyant sur «feed» sur la machine à facture. Avec mon stylo vert je me suis dit que je prendrais le sien en note à la place mais il avait son cellulaire à la main et était prêt à y inscrire mon numéro alors je lui ai donné il m’a dit «je pars en vacances une semaine je t’appelle en revenant on ira prendre une bière» j’ai dit «au revoir» comme une madame j’étais pas à l’aise mais c’parce que j’tais énarvée mais j’pense pas que ça paraissait. Finalement Marie-Pier me regarde avec un regard coquin ouuhhh c’est qui lui. Ah la vie les p’tits gars pis les p’tites histoires de même.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s